LA FERME DE LA POULE NOIRE

L'histoire des volailles du Mans

 

Olivier BOUSSARD

Le BEAULIEU Le Mans

 

L'histoire des volailles du Mans :  D'hier ...

 

Paul SCARRON

En Sarthe, vers 1500, les Manceaux voient naître une volaille dont la réputation
ne sera que grandissante.

 

Elle deviendra "leur" volaille ; fruit du savoir-faire servi sur les grandes tables des nobles. Volaille largement répandue à partir du 17ème siècle, la poule Le Mans était l'une des plus grandes volailles de France tant par sa taille que par sa renommée.

 

Connu sous les différentes appellations de "chapons du Mans", "poulardes du Mans", ou encore "gélinottes du Mans", ce gallinacé était très prisé des gastronomes pour son goût et sa qualité de chair exceptionnels. Cette merveille culinaire honore les fours et les rôtissoires de Paris.  Elle est présente  pour tous les grands événements : repas royaux et présidentiels, grandes inaugurations et autres lieux de prestige…

 

Pourtant, à la fin du 19ème siècle, en concurrence avec de nouvelles races plus productives, mais moins rustiques et aux moins bonnes qualités gustatives, la poule de race Le Mans perd de sa popularité. Elle finit par disparaître au milieu du XXème siècle.

Plus qu'une renommée, elle est devenue une légende qui traversa les cercles littéraires et, avant tout, la gastronomie française.

 

 

L'histoire des volailles du Mans :  ... à aujourd'hui.

 En 1985, Mr DAM’S, vétérinaire passionné  par les poules de races françaises commence les premiers travaux de reconstitution de la race « Le Mans » et fait reconnaitre la race auprès de la commission des standards de la S.C.A.F.

(Société centrale d’aviculture de France).

 

La poule le Mans est officiellement reconstituée ! Malheureusement Mr DAM’S décédera quelques années plus tard.

 

Le trop faible effectif et donc la pauvreté génétique ne permettent  pas  un maintien viable de la race. Il est donc nécessaire de reconstituer différentes souches.

 

A partir des années 90, de rares éleveurs se sont attelés à ce travail mais la plupart d’entre eux ont arrêté…

 

Dans la continuité de ce travail, et conscient de la perte d'une richesse locale,  je fonde l'Association pour la Promotion et la Valorisation de la Poule Le Mans  (APVPM)  en avril 2005 dans le but de conserver non seulement la mémoire du patrimoine avicole sarthois, mais surtout de le faire ressurgir.

 

En 2014 , je décide d’aller  encore plus loin afin que les volailles du Mans retrouvent leur vraie grandeur gastronomique avec l’aide des grands chefs.

 

 Je  crée alors La Ferme de la Poule Noire…

 

 

Loïc LAMI
La petite auberge -Malicorne/Sarthe

LA FERME DE LA POULE NOIRE

 

Gilles GRASTEAU

Automobile Club de FRANCE -Paris

 

Camille CONSTANTIN

Le moulin des quatre saisons - La Flèche

LA FERME DE LA POULE NOIRE

Artisan éleveur de volailles du Mans

Le Modot 72290 Mézières sur Ponthoin

Site - MARGES & COLONNES DIGITAL

Téléphone :  02 43 34 56 19 / 07 82 33 05 85

 N° d'exploitation : FR 72196149

© 2017     La ferme de la poule noire

En Sarthe, vers 1500, les Manceaux voient naître une volaille dont la réputation ne sera que grandissante.

 

Elle deviendra "leur" volaille ; fruit du savoir-faire servi sur les grandes tables des nobles. Volaille largement répandue à partir du 17ème siècle, la poule Le Mans était l'une des plus grandes volailles de France tant par sa taille que par sa renommée.

 

Connu sous les différentes appellations de "chapons du Mans", "poulardes du Mans", ou encore "gélinottes du Mans", ce gallinacé était très prisé des gastronomes pour son goût et sa qualité de chair exceptionnels. Cette merveille culinaire honore les fours et les rôtissoires de Paris.  Elle est présente  pour tous les grands événements : repas royaux et présidentiels, grandes inaugurations et autres lieux de prestige…

 

Pourtant, à la fin du 19ème siècle, en concurrence avec de nouvelles races plus productives, mais moins rustiques et aux moins bonnes qualités gustatives, la poule de race Le Mans perd de sa popularité. Elle finit par disparaître au milieu du XXème siècle.

Plus qu'une renommée, elle est devenue une légende qui traversa les cercles littéraires et, avant tout, la gastronomie française.

 

Site - MARGES & COLONNES DIGITAL
Site - MARGES & COLONNES DIGITAL
Site - MARGES & COLONNES DIGITAL

Téléphone :

02 43 34 56 19 / 07 82 33 05 85

 N° d'exploitation : FR 72196149

Site - MARGES & COLONNES DIGITAL

Téléphone :

02 43 34 56 19 / 07 82 33 05 85

 N° d'exploitation : FR 72196149

En Sarthe, vers 1500, les Manceaux voient naître une volaille dont la réputation ne sera que grandissante.

 

Elle deviendra "leur" volaille ; fruit du savoir-faire servi sur les grandes tables des nobles. Volaille largement répandue à partir du 17ème siècle, la poule Le Mans était l'une des plus grandes volailles de France tant par sa taille que par sa renommée.

 

Connu sous les différentes appellations de "chapons du Mans", "poulardes du Mans", ou encore "gélinottes du Mans", ce gallinacé était très prisé des gastronomes pour son goût et sa qualité de chair exceptionnels. Cette merveille culinaire honore les fours et les rôtissoires de Paris.  Elle est présente  pour tous les grands événements : repas royaux et présidentiels, grandes inaugurations et autres lieux de prestige…

 

Pourtant, à la fin du 19ème siècle, en concurrence avec de nouvelles races plus productives, mais moins rustiques et aux moins bonnes qualités gustatives, la poule de race Le Mans perd de sa popularité. Elle finit par disparaître au milieu du XXème siècle.

Plus qu'une renommée, elle est devenue une légende qui traversa les cercles littéraires et, avant tout, la gastronomie française.

 

 En 1985, Mr DAM’S, vétérinaire passionné  par les poules de races françaises commence les premiers travaux de reconstitution de la race « Le Mans » et fait reconnaitre la race auprès de la commission des standards de la S.C.A.F.

(Société centrale d’aviculture de France).

 

La poule le Mans est officiellement reconstituée ! Malheureusement Mr DAM’S décédera quelques années plus tard.

 

Le trop faible effectif et donc la pauvreté génétique ne permettent  pas  un maintien viable de la race. Il est donc nécessaire de reconstituer différentes souches.

 

A partir des années 90, de rares éleveurs se sont attelés à ce travail mais la plupart d’entre eux ont arrêté…

 

Dans la continuité de ce travail, et conscient de la perte d'une richesse locale,  je fonde l'Association pour la Promotion et la Valorisation de la Poule Le Mans  (APVPM)  en avril 2005 dans le but de conserver non seulement la mémoire du patrimoine avicole sarthois, mais surtout de le faire ressurgir.

 

En 2014 , je décide d’aller  encore plus loin afin que les volailles du Mans retrouvent leur vraie grandeur gastronomique avec l’aide des grands chefs.

 

 Je  crée alors La Ferme de la Poule Noire…

 

En Sarthe, vers 1500, les Manceaux voient naître une volaille dont la réputation ne sera que grandissante.

 

Elle deviendra "leur" volaille ; fruit du savoir-faire servi sur les grandes tables des nobles. Volaille largement répandue à partir du 17ème siècle, la poule Le Mans était l'une des plus grandes volailles de France tant par sa taille que par sa renommée.

 

Connu sous les différentes appellations de "chapons du Mans", "poulardes du Mans", ou encore "gélinottes du Mans", ce gallinacé était très prisé des gastronomes pour son goût et sa qualité de chair exceptionnels. Cette merveille culinaire honore les fours et les rôtissoires de Paris.  Elle est présente  pour tous les grands événements : repas royaux et présidentiels, grandes inaugurations et autres lieux de prestige…

 

Pourtant, à la fin du 19ème siècle, en concurrence avec de nouvelles races plus productives, mais moins rustiques et aux moins bonnes qualités gustatives, la poule de race Le Mans perd de sa popularité. Elle finit par disparaître au milieu du XXème siècle.

Plus qu'une renommée, elle est devenue une légende qui traversa les cercles littéraires et, avant tout, la gastronomie française.

 

 En 1985, Mr DAM’S, vétérinaire passionné  par les poules de races françaises commence les premiers travaux de reconstitution de la race « Le Mans » et fait reconnaitre la race auprès de la commission des standards de la S.C.A.F.

(Société centrale d’aviculture de France).

 

La poule le Mans est officiellement reconstituée ! Malheureusement Mr DAM’S décédera quelques années plus tard.

 

Le trop faible effectif et donc la pauvreté génétique ne permettent  pas  un maintien viable de la race. Il est donc nécessaire de reconstituer différentes souches.

 

A partir des années 90, de rares éleveurs se sont attelés à ce travail mais la plupart d’entre eux ont arrêté…

 

Dans la continuité de ce travail, et conscient de la perte d'une richesse locale,  je fonde l'Association pour la Promotion et la Valorisation de la Poule Le Mans  (APVPM)  en avril 2005 dans le but de conserver non seulement la mémoire du patrimoine avicole sarthois, mais surtout de le faire ressurgir.

 

En 2014 , je décide d’aller  encore plus loin afin que les volailles du Mans retrouvent leur vraie grandeur gastronomique avec l’aide des grands chefs.

 

 Je  crée alors La Ferme de la Poule Noire…

 

 

Paul SCARRON

 

L'histoire des volailles du Mans :  D'hier ...

En Sarthe, vers 1500, les Manceaux voient naître une volaille dont la réputation ne sera que grandissante.

 

Elle deviendra "leur" volaille ; fruit du savoir-faire servi sur les grandes tables des nobles. Volaille largement répandue à partir du 17ème siècle, la poule Le Mans était l'une des plus grandes volailles de France tant par sa taille que par sa renommée.

 

Connu sous les différentes appellations de "chapons du Mans", "poulardes du Mans", ou encore "gélinottes du Mans", ce gallinacé était très prisé des gastronomes pour son goût et sa qualité de chair exceptionnels.

 

Cette merveille culinaire honore les fours et les rôtissoires de Paris.  Elle est présente  pour tous les grands événements : repas royaux et présidentiels, grandes inaugurations et autres lieux de prestige…

 

Pourtant, à la fin du 19ème siècle, en concurrence avec de nouvelles races plus productives, mais moins rustiques et aux moins bonnes qualités gustatives, la poule de race Le Mans perd de sa popularité. Elle finit par disparaître au milieu du XXème siècle.

 

Plus qu'une renommée, elle est devenue une légende qui traversa les cercles littéraires et, avant tout, la gastronomie française.

 

Site - MARGES & COLONNES DIGITAL

LA FERME DE LA POULE NOIRE

 

L'histoire des volailles du Mans :  ... à aujourd'hui.

 

Paul SCARRON

En Sarthe, vers 1500, les Manceaux voient naître une volaille dont la réputation ne sera que grandissante.

 

Elle deviendra "leur" volaille ; fruit du savoir-faire servi sur les grandes tables des nobles. Volaille largement répandue à partir du 17ème siècle, la poule Le Mans était l'une des plus grandes volailles de France tant par sa taille que par sa renommée.

 

Connu sous les différentes appellations de "chapons du Mans", "poulardes du Mans", ou encore "gélinottes du Mans", ce gallinacé était très prisé des gastronomes pour son goût et sa qualité de chair exceptionnels.

 

Cette merveille culinaire honore les fours et les rôtissoires de Paris.

 

Elle est présente  pour tous les grands événements : repas royaux et présidentiels, grandes inaugurations et autres lieux de prestige…

 

Pourtant, à la fin du 19ème siècle, en concurrence avec de nouvelles races plus productives, mais moins rustiques et aux moins bonnes qualités gustatives, la poule de race Le Mans perd de sa popularité.

 

Elle finit par disparaître au milieu du XXème siècle.

Plus qu'une renommée, elle est devenue une légende qui traversa les cercles littéraires et, avant tout, la gastronomie française.

 

 En 1985, Mr DAM’S, vétérinaire passionné  par les poules de races françaises commence les premiers travaux de reconstitution de la race « Le Mans » et fait reconnaitre la race auprès de la commission des standards de la S.C.A.F.

(Société centrale d’aviculture de France).

 

La poule le Mans est officiellement reconstituée ! Malheureusement Mr DAM’S décédera quelques années plus tard. Le trop faible effectif et donc la pauvreté génétique ne permettent  pas  un maintien viable de la race.

 

Il est donc nécessaire de reconstituer différentes souches.  A partir des années 90, de rares éleveurs se sont attelés à ce travail mais la plupart d’entre eux ont arrêté…

 

Dans la continuité de ce travail, et conscient de la perte d'une richesse locale,  je fonde l'Association pour la Promotion et la Valorisation de la Poule Le Mans  (APVPM)  en avril 2005 dans le but de conserver non seulement la mémoire du patrimoine avicole sarthois, mais surtout de le faire ressurgir.

 

En 2014 , je décide d’aller  encore plus loin afin que les volailles du Mans retrouvent leur vraie grandeur gastronomique avec l’aide des grands chefs.

 

 Je  crée alors La Ferme de la Poule Noire…

 

 

L'histoire des volailles du Mans :  D'hier ...

Site - MARGES & COLONNES DIGITAL